galop.jpgEt voilà ma première chronique pour le challenge Anne McCaffrey ! J'ai donc décidé de relire le cycle des Doués, et Shaya s'est jointe à moi en lecture commune. Cela me fait plaisir, parce que jusqu'à présent, je n'avais jamais pu partager mes impressions de lectures sur cet auteur ^_^
On va voir si on arrive à lire l'intégralité du cycle d'ici la fin du challenge ! Celui-ci se compose de 7 tomes (traduits), et en plus je les ai tous dans ma bibliothèque personnelle !

Henry Darow est un voyant plutôt doué. La preuve il a prédit sa propre mort. Un jour, il est grièvement blessé dans un accident de voiture. Les médecins ne donnent pas cher de sa vie, et pourtant ce n'est pas le jour prédit où Henry s'était vu mourir... Une infirmière, Molly, qui a un petit pouvoir de guérison, va l'exercer sur Darrow afin d'essayer de le sortir du coma où il est plongé. Par hasard, il était branché sur un électro-encéphalogramme très sensible, qui va enregistrer une activité anormale lorsque Molly va imposer ses mains sur lui. Exercer un pouvoir parapsychique dégagerait donc des ondes particulières qui sont détectables scientifiquement. Cet évènement va précipiter une idée qu’avait Darrow. Aidé de Molly, devenue sa femme, il va rassembler tous les « doués », qui depuis des centaines d’années vivent seuls, parfois rejetés, et souvent inconscient de leurs dons : télékinésie, précognition, ... Le projet de Darrow est altruiste : il souhaite que les doués s’unissent et que leurs dons servent au plus grand nombre. Mais ils vont se heurter à l'incompréhension, voire le rejet complet, des pouvoirs publics et de la société...

Je suis un peu déçue par ce premier tome. La traduction y est sûrement en partie pour quelque chose : le style est lourd et ampoulé (qu’est-ce que je regrette mon anglais hésitant pour ne pas lire en version originale !).
Mais certaines particularités dans la narration nous déstabilisent aussi un peu : le début du roman est raconté à la troisième personne, nous faisant rentrer dans l’histoire comme un spectateur. Deuxième particularité : il y a beaucoup de dialogues, mais alors, vraiment beaucoup ! Certains n’étaient pas franchement nécessaires à mon goût. Au niveau de l’histoire également, on saute d’un épisode à un autre, et même en début de roman, d’un personnage principal à un autre.
Tous ces aspects participent au fait que ce tome est une introduction au cycle. Il revient sur la création du centre qui réunit les Doués, le développement et la mutation des capacités psychiques, la difficile acceptation par la société, etc. A travers les différentes histoires et anecdotes qui nous sont racontées ici, on a tout l’historique des Doués, au début de leur existence et de la révélation de la véracité de ces pouvoirs particuliers au monde. D'où le titre du livre qui fait référence à la métaphore qu'utilise Darrow au début du livre : "chevaucher Pégase". Les dons ont souvent été latents, voire refoulés, ou utilisés à mauvais escient. Un don est comme Pégase, il est merveilleux, et si on le maîtrise mal, on peut s'écraser au sol. Il faut donc apprendre à le chevaucher... Le galop d'essai, représente tous les efforts que les doués vont déployer pour faire reconnaître et accepter leur statut.

Je pense donc que la suite sera plus intéressante, et selon les souvenirs que j’en garde, plus cohérente. Je décortiquerais peut-être un peu plus ce premier tome à la lumière de la lecture des tomes suivants ! A suivre ! Voir l'avis de Shaya.

icone_challenge_mccaffrey.jpg