divergente-2.jpgAbandonnant derrière elle une ville à feu et à sang, Tris est en fuite. Le monde qu’elle a toujours connu tombe en ruines. Les Audacieux auxquels elle appartenait se retrouvent particulièrement divisés, entre ceux qui sont restés loyaux, et les traîtres passés du côté des Erudits. Ces derniers veulent prendre le contrôle absolu de la ville, recourant à la force et à de dangereuses simulations qui manipulent les gens en les transformant en parfaits petits soldats. Grâce à sa particularité de Divergente, Tris a pu y échapper mais la lutte continue… L’anéantissement des Fraternels et des Sincères a commencé et Tris, aidée de Tobias, doit trouver des alliés…

Même s'il ne s'est pas écoulé tout à fait un an depuis la lecture du tome 1 de cette série, il m'a été un peu difficile de raccrocher les maillons de cette histoire. Car on reprend l'histoire exactement là où on l'avait laissée, dans la folie et la précipitation des terribles événements de la fin du premier tome. Mais on se remet rapidement dans l’histoire, dans un climat de tension et d’angoisse permanente.

Mes impressions de lectures étaient plutôt mitigées pour le premier tome. Mais sur mon point principal de chipotage, il faut croire que l’auteure m’a entendue… Alors que je me plaignais de ne pas avoir davantage d’informations sur l’origine de l’existence des différentes factions, il se trouve que c’est un des points clés de l’intrigue de ce second tome. Me voilà donc rassurée… mais très momentanément (je suis incorrigible). Dans l’urgence de la situation, Tris est la recherche de réponses, et surtout de la vérité. Entre les alliances et les conflits entre les deux factions, il est parfois difficile de s’y retrouver, rendant l’intrigue parfois un peu confuse. Lorsqu’à la fin, la vérité éclate enfin, je suis restée… un peu perplexe. Après l’avoir tant attendue, je la trouve amenée de façon trop rapide et rejoint mon impression globale sur la série, à savoir qu’elle mériterait d’être davantage développée sur le fond.

En ce qui concerne l’intrigue en elle-même, je n’ai pas trop à chipoter. Même si je ne me sens toujours pas vraiment proche de Tris dans ses réactions, la description de ses sentiments, de ses doutes et le cheminement de ses choix, nous permet de la comprendre. On partage ses peurs, on souffre avec elle. Je l’ai peut-être d’ailleurs davantage appréciée ici. Sa relation avec Quatre/Tobias, son petit ami est très ambiguë dans ce tome, ce qui nous la rend d’autant plus proche. Je ne cache pas que j’aime aussi de plus en plus le personnage de Tobias… Très charismatique, tout en étant réservé et mystérieux, on apprend également à mieux le connaître ici. On s’attache beaucoup à ce couple, bouleversant par bien des côtés. Cela a d'ailleurs largement contribué à me faire aimer ce tome-ci par rapport au précédent.

Le côté psychologique des personnages est vraiment beaucoup - et bien - développé. Tout en ambivalence, les personnages sont complexes, avec une part d’ombre certaine (je pense que c’est ce côté psychologique assez poussé qui me fait regretter que l’intrigue ne le soit pas davantage, c’est assez frustrant). On ne s’ennuie pas, les pages défilent très rapidement, le cœur à l’unisson des personnages, entre peur, haine, violence... On passe beaucoup de temps à se poser des questions, sans en avoir les réponses, car beaucoup de choses restent en suspens… je n’ai plus qu’à attendre le troisième tome !