spin.jpgUne nuit d'octobre, Tyler Dupree, douze ans, et ses deux meilleurs amis, Jason et Diane Lawton, quatorze ans, assistent à la disparition soudaine des étoiles. Bientôt, l'humanité s'aperçoit que la Terre est entourée d'une barrière à l'extérieur de laquelle le temps s'écoule des millions de fois plus vite. La lune a disparu, le soleil est un simulacre, les satellites artificiels sont retombés sur terre. Mais le plus grave, c'est qu'à la vitesse à laquelle vieillit désormais le véritable soleil, l'humanité n'a plus que quelques décennies à vivre...
Qui a emprisonné la terre derrière le Bouclier d'Octobre? Et s'il s'agit d'extraterrestres, pourquoi ont-ils agi ainsi ? (Résumé de l'éditeur)

Robert Charles Wilson nous décrit un futur pas si lointain, un futur où l'humanité va être confrontée à un phénomène inexpliqué qui va plonger le monde dans le chaos. Ce phénomène, le Spin, nous est expliqué dés les premiers chapitres, mais on ne comprend pas pourquoi il a été mis en place, et surtout par qui. Pour cela, il faudra attendre le déroulement de l'histoire, dans une alternance de chapitres maîtrisée où Tyler Dupree, le narrateur, nous fait le récit de sa vie après la mise en place du Spin, puis bien des années plus tard, lorsque des évolutions ont eu lieu dans l'aspect du Spin et dans sa compréhension.

Si j'ai été fascinée par ce que nous décrit l'auteur sur l'aventure spatiale dans laquelle se lance la Terre pour se fabriquer un avenir : terraformation de Mars, lancements de réplicateurs dans la galaxie (à ce sujet, je ne suis d'ailleurs pas certaine d'avoir tout compris...), j'ai trouvé davantage de longueurs lorsqu'il s'agissait de la psychologie des personnages. L'équilibre du roman repose sur ces deux aspects, scientifique et humain, et sont inextricablement liés. Cette dualité se retrouve dans les personnages principaux que met en scène l'auteur. Nous avons d'un côté Jason, le scientifique, pour qui le Spin est un défi lancé à sa compréhension et à ses capacités, et qui dirigera Périhélie, l'agence spatiale enquêtant sur le Spin. Et de l'autre sa soeur, Diane, pour qui le Spin a abolit toute confiance dans l'avenir et qui n'aura de cesse de chercher un sens à sa vie dans une quête mystique et religieuse.

Wilson nous décrit un monde qui sombre progressivement, et où la panique affleure à chaque changement d'aspect du Spin. Un monde où les jeunes face à la perspective d'un avenir inexistant ne voient plus l’intérêt d'apprendre un métier. Où la criminalité et les meurtres sont en hausse constante. Et où les mouvements religieux se multiplient. Les recherches de Périhélie ne sont qu'une lueur d'espoir à laquelle se raccrocher. Et lorsque Mars est à son tour recouverte d'une membrane Spin...

Je viens de finir ma lecture, et je suis encore un peu déboussolée. C'est un livre intelligent, avec une idée de départ énorme et stupéfiante, effrayante aussi. Car pour quelqu'un de pessimiste comme moi sur l'avenir de notre planète, l'avenir qu'esquisse Wilson, bien qu'irréel sur le plan scientifique, est très crédible sur le plan humain. Un très bon roman, très marquant.