air_sorcellerie.jpgJ'ai pris l'habitude ces derniers temps d'aller traîner chez le bouquiniste de l'arrêt de tramway près de chez moi. J'achète ce qui a une tête sympa (faudra que j'arrête un jour de me baser sur les couvertures pour acheter un livre...). Cette semaine, j'avais dans mon sac Un air de sorcellerie, de Elizabeth Ann Scarborough. Son nom m'a tapé dans l'oeil parce qu'elle a co-écrit avec Anne McCaffrey (hein? quoi? je deviens monomaniaque? ^_^).

Ce livre raconte l'histoire de Maggie Brown, sorcière domestique de son état. Sa vie se passe agréablement à récurer des casseroles et cuisiner admirablement à partir de rien. Mais un jour, un troubadour du nom de Colin, transformé en oiseau pour l'occasion par la grand mère de Maggie, lui apprend que sa soeur, Amberwine se serait enfuie avec un gitan, alors qu'elle était censée être mariée et heureuse à l'autre bout du pays. Ni une, ni deux, Maggie part pour le château de son censé beau-frère pour découvrir la vérité. Accompagnée par Colin, redevenu homme entre temps, elle va rencontrer sur son chemin une dragonne éplorée pour qui elle va jouer les conseillères conjugales, un prince transformé en ours, une licorne dont elle va tomber amoureuse, sa tante Sybil qui a la faculté de lire dans le présent et qui vit dans une maison en pâtisserie héritée d'une parente... entre autres choses diverses et variées !

Ce livre est délicieusement parodique et déjanté. Elizabeth Scarborough transforme avec humour et imagination les stéréotypes des contes de fées. Je me suis beaucoup amusée à le lire. Ça m'a fait penser à Pratchett par certains côtés, mais en plus féminin !