Cites_anciens1.jpgDans le Désert des Pluies, les serpents géants se sont enfermés dans leurs cocons, sous la supervision de la dragonne Tintaglia, pour en émerger, transformés à leur tour en dragons, et assurer la pérennité de leur race. Mais, trop vieux, trop affaiblis, ils ne donnent que des créatures difformes, inachevées, incapables de survivre seules sans l'aide des humains, qu'ils mettent tant à contribution pour les nourrir que les Marchands du Désert des Pluies décident de s'en débarrasser... Autour d'eux gravitent Thymara, jeune fille aux mains et aux pieds griffus et palmés, que ses parents n'auraient jamais dû laisser vivre et Alise, tiraillée entre un époux qui la délaisse et la méprise, et sa passion des dragons. (Résumé de l'éditeur)

Cela fait un moment que j'ai cette série sur mes étagères, mais j'attendais patiemment (enfin, plus ou moins), que le dernier tome sorte en poche pour pouvoir m'y attaquer (je continue de boycotter les éditions Pygmalion, je préfère acheter la version des éditions France loisirs). Après ma déception sur sa série du Soldat chamane, je suis heureuse de retrouver la plume de Robin Hobb. Renouer avec Terrilville et le Désert des Pluies est en plus un vrai bonheur. Et tout en gardant ce cadre familier que l'on a pu découvrir dans les Aventuriers de la mer, l'auteure a su innover et nous proposer une intrigue résolument nouvelle.

La dragonne Tintaglia a réussi à faire remonter aux serpents le fleuve du Désert des Pluies, et à les faire encoconner. Mais sans doute trop vieux et fatigués, l'issue ne pouvait être autre : à l'éclosion, les dragons se révèlent malformés, déficients mentaux, ou chétifs. Incapables de voler et de subvenir à leurs besoins eux-mêmes, ils deviennent une charge pour les humains. Dégoûtée, Tintaglia les a abandonnés à leur sort. Dans l'optique de se débarrasser d'eux, les Marchands décident de monter une expédition vers la légendaire cité de Kelsingra, constituée de jeunes parias qui prendront chacun en charge un dragon.

Si l'action n'est pas forcément au rendez-vous dans ce tome, Robin Hobb pose avec beaucoup de talent les bases de sa série. Entre descriptions et analyse fine de la psychologie des personnages, on ne s'ennuie pas une seconde. Nous découvrons notamment tour à tour les trois personnages principaux qui seront le socle de l'histoire : Thymara, jeune fille du Désert des Pluies, et portant les stigmates qui en affligent les habitants : écailles, griffes... Alise, jeune Marchande de Terrilville, passionnée par l'étude des dragons et des Anciens, et malheureuse en ménage. Et Leftrin, capitaine d'une vivenef, à la morale plutôt fluctuante. J'ai hâte de voir comment ils vont évoluer...

Un très bon premier tome, j'enchaîne illico sur la suite !