callander-square.jpg(Attention aux spoilers pour ceux qui ne sont encore doutés de rien :)) En creusant dans Callender Square, deux jardiniers découvrent un cadavre de bébé. Alerté, l'inspecteur Thomas Pitt se rend sur les lieux, où il découvre un second corps. Il entreprend dès lors une enquête dans ce lieu habité par la grande bourgeoisie, qui n'apprécie pas beaucoup de voir ses secrets mis à jour. Pour l'aider dans sa tâche, l'inspecteur Pitt peut compter (d'ailleurs, elles ne lui laissent pas le choix) sur son épouse, Charlotte, ainsi que sur la soeur de celle-ci, Emily. (Résumé de l'éditeur)

Quand on a trouvé une lecture-doudou, en général, on ne la lâche pas tout de suite. Me voilà donc de retour avec le second tome des enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt. En général, je ne raffole pas des histoires policières, et les gens qui meurent brutalement avec un couteau dans le ventre, c'est pas ma tasse de thé. Bizarrement ici, je me blottis dans mon gros fauteuil préféré avec un plaisir anticipé. Pourtant l'ambiance morose, pesante voire angoissante est bien là, et Anne Perry mène d'une main de maître son suspens jusqu'à la dernière page. Est-il possible de me faire changer d'avis?

Tout le charme de l'Etrangleur de Cater street est là. L'inspecteur Thomas Pitt est de nouveau confronté à la haute société anglaise, ses manières guindées, ses préjugés et ses principes. Bien sûr, les familles distinguées de Callander square sont persuadées que les bébés retrouvés sont les enfants de quelque domestique, peut-être employée à leur service. Il est impensable qu'il en soit autrement... Mais sont-ils morts-nés, ou bien ont-ils été tués à la naissance? Le parfum de scandale est proche, et l'enquête de Pitt bouleverse la petite routine des habitants de ce si chic quartier. Déterrant les secrets, faisant tomber les faux-semblants, l'inspecteur fait face à une hostilité grandissante, car la tranquillité et le vernis de respectabilité sont ce qu'il y a de plus important pour la bonne société.

Dans ce quasi huis-clos, Anne Perry entremêle les fils de son histoire avec talent. Je suis restée scotchée au livre jusqu'à la dernière page. Plus soutenue que pour le premier tome, l'intrigue est complexe, et fait intervenir des éléments très différents. L'analyse psychologique des personnages est vraiment très fine et passionnante, même si elle relègue parfois les personnages de Thomas, de Charlotte et même d'Emily à qui l'on commence à s'attacher, au second plan. Le point de vue de l'auteure, contemporaine, sur la place de la femme dans la bonne société victorienne apporte un plus à la série. C'est vraiment passionnant.

Vous l'aurez compris, cette série m'enthousiasme au plus haut point ! J'oublie très vite l'ambiance angoissante et parfois morbide grâce à toutes les qualités que recèlent ces romans. Allez on se calme quand même, et on attend pour enchaîner avec le 3ème tome !