peur_sage2.jpgEtant donné le découpage dont je vous parlais pour la première partie, l’histoire commence in medias res. Mais cela tombe très bien, puisque j’ai directement enchaîné ce tome-ci après avoir fini le précédent, donc pas de perte d’information !

J’avais quelques reproches sur la première partie, mais elles ont été infirmées par cette suite. L’univers de Patrick Rothfuss prend son essor et commence à dévoiler l’ampleur du destin de Kvothe. Le rythme n’est pas effréné, mais on se laisse emporter par la découverte de ces nouveaux pans de la vie du jeune héros. Nous voyageons, rencontrons de nouveaux peuples, découvrons des coutumes étrangères, de nouvelles formes de magie, … La richesse du style et des détails que se déroule sous nos yeux nous dépayse, même si certains éléments ne sont pas d’une originalité très marquante. Mais c’est efficace, et je n’ai pas décroché du livre tant que je n’avais pas terminé !

Mais le livre n’est pas quand même pas exempt de tout reproche pour moi. Je commence à réellement apprécier Kvothe, qui mûrit énormément. Il réfléchit avant d’agir, apprend de ses erreurs, et devient quelqu’un de réellement humain, attachant, se souciant véritablement des autres. Et même s’il perd de son arrogance, une des évolutions de sa personnalité m’a étonnée. Suite à un certain épisode que je ne dévoilerai pas, Kvothe se transforme en véritable Casanova du jour au lendemain. C’est un peu fort tout de même, même si ce n’est pas un aspect sur lequel Rothfuss s’attarde vraiment.
Quelques longueurs ici ou là ont aussi parfois émoussé mon intérêt, et je tournais parfois les pages pour savoir quand est-ce que certains épisodes allaient (enfin) se terminer. Mais à part ça, le récit de Kvothe est captivant de bout en bout. On a droit a de l’aventure, de la magie, des découvertes, … ainsi qu’une bonne dose de mystères destinés à nous tenir en haleine en attendant la suite.

Malgré ces révélations qui ont aiguisé notre appétit, de nombreuses questions restent en suspens. Rothfuss va-t-il réussir à y répondre dans un seul et dernier tome ?