prodigieuses_creatures.jpg"La foudre m'a frappée toute ma vie. Mais une seule fois pour de vrai".
Dans les années 1810, à Lyme Regis, sur la côte du Dorset battue par les vents, Mary Anning découvre ses premiers fossiles et se passionne pour ces "prodigieuses créatures" dont l'existence remet en question toutes les théories sur la création du monde. Très vite, la jeune fille issue d'un milieu modeste se heurte aux préjugés de la communauté scientifique, exclusivement composée d'hommes, qui la cantonne dans un rôle de figuration. Mary Anning trouve heureusement en Elizabeth Philpot une alliée inattendue. Cette vieille fille intelligente et acerbe, fascinée par les fossiles, l'accompagne dans ses explorations. Si leur amitié se double peu à peu d'une rivalité, elle reste, face à l'hostilité générale, leur meilleure arme. (Résumé de l'éditeur)

Un petit retour à de la littérature plus traditionnelle... Je ne garde que quelques (bons !) souvenirs des autres livres que j'ai lu de cette auteure, comme La jeune fille à perle et La dame à la licorne, j'ai donc eu envie de me lancer dans un autre de ses romans. Si les fossiles n'ont pas l'air d'être un sujet passionnant au premier abord, Tracy Chevalier a su le rendre vivant à travers l'histoire de deux femmes empêtrées dans les convenances de l'Angleterre du XIXème siècle. Du choc de la découverte de nouvelles espèces remettant en question la Bible, accompagné d'une description des mœurs anglaises à la Jane Austen, nous découvrons bien plus qu'une histoire d'amitié et de fossiles.

A partir des éléments biographiques de la vie de Mary Anning et Elizabeth Philpot, qui ont réellement existé, Tracy Chevalier, en romançant le tout, a su créer un livre captivant, émouvant et vraiment passionnant. Les découvertes des deux héroïnes, des simples ammonites en passant par les lys de mer, aux plus fascinants ichtyosaures et plésiosaures, m'ont donné envie de partir immédiatement à la chasse aux fossiles ! Mais au-delà de ces trouvailles, c'est le côté humain qui domine dans cette histoire. Nous rencontrons d'abord Elizabeth, jeune femme de la bourgeoisie trop quelconque et trop peu fortunée pour attirer un mari, exilée à Lyme avec ses deux soeurs par son frère, car la vie y est bien moins chère qu'à Londres... C'est sur la plage que cette dernière rencontrera Mary, petite fille pauvre ramassant des "curios", revendus ensuite aux touristes, et ayant une curiosité et une connaissance instinctive au sujet des fossiles qui fait défaut à de nombreux scientifiques de l'époque. C'est le début d'une amitié forgée autour d'une passion commune pour le moins réprouvée par la bonne société...

Ramasser des fossiles est salissant, mais surtout une activité peu convenable pour une femme, d'autant plus si elle n'est pas accompagnée d'un chaperon. Sortir par tous les temps, compromettre sa réputation pour de simples animaux morts ? Inconcevable ! C'est dans ce carcan que les deux femmes issues de conditions sociales pourtant différentes, vont évoluer. Mais elles se heurteront d'autant plus à l'hostilité des scientifiques, exclusivement des hommes. Avant les découvertes de Darwin, les théories sur l'existence d'espèces aujourd'hui disparues sont presque taboues. Que des femmes s'expriment en plus sur le sujet... C'est complètement anti-conventionnel... Tracy Chevalier a ajouté à cela une histoire de rivalité amoureuse et professionnelle, rythmant un peu plus le récit. Le tout est vraiment bien écrit, documenté, historiquement passionnant. Ce roman est vraiment une réussite et met en scène dans un hommage vraiment touchant ces deux femmes qui sont allées à contre-courant des mentalités de l'époque.